L’ultime accomplissement

• Siddharameshwar Maharaj [auteurs]

L’ultime accomplissement

Format : 13,5 x 20,5 • 240 pages • ISBN : 978-2-37672-055-3 • 20 €

« Ce livre passionnera toutes celles et ceux qui sont séduits par le flegme et l'évidence du vendeur de bedees, car il est le fruit de satsangs du Maître de Nisargadatta Maharaj, donnés entre 1928 et 1934 en marathi. Pour lui, le mot yoga vient du mot yukti qui signifie dextérité, qui est la voie de la connaissance et de la méditation “sans effort”. La vie dans le monde n'est véritablement que la recherche de Soi. (…) L'excellente et récente traduction rend ce livre très accessible et contemporain. »

Le Journal du yoga n° 252, 2023

 

Siddharameshwar Maharaj est né en 1888 à Pathri, dans l’état du Maharashtra. Son maître, Bhausaheb Maharaj, enseignait la méditation comme moyen d’atteindre la connaissance de Soi, mais Siddharameshwar Maharaj, après avoir atteint la pleine compréhension de lui-même, enseigna par la suite la voie de la connaissance ou “voie de l’oiseau”. Le fondement de son enseignement est la philosophie de la non dualité (Advait Védanta) qui stipule qu’en Réalité, il n’y a que le Un et seulement le Un.

“Le mental, l’intellect, les mots et les pensées ont tous surgi dans la mouvance de la conscience du “je”. Dans cet amalgame de mots et de noms, la seule chose qui importe est la reconnaissance du Soi. Le but de l’existence consiste à le reconnaître. C’est l’histoire éternelle du Soi que je vous raconte, cette histoire sacrée qui relate la transformation de l’homme en Dieu.”

Siddharameshwar Maharaj laissa son corps en 1936, à l’âge de 48 ans, après avoir conduit de nombreux disciples à la compréhension ultime. Parmi eux Nisargadatta Maharaj et Ranjit Maharaj, maîtres contemporains qui ont tous deux adapté leur enseignement à une audience plus large de disciples indiens mais aussi occidentaux.

 «Quels pouvoirs ont les lois et la destinée quand on a le pouvoir du maître en nous? Quand vous devenez le Seigneur, votre compte des péchés et vertus est supprimé. Vous êtes le Roi, le Dieu des Dieux. Où donc est-il question de circonstances, de bons ou mauvais augures quand vous êtes le Seigneur? Le monde entier est sa maison et c’est pour son propre plaisir qu’il l’a construite. Il est au-delà des lois, c’est la liberté absolue pour lui.
Vous devenez ce que vous croyez être, c’est un principe incontournable. Alors, n’oubliez pas votre Soi ultime
: “je suis la Réalité suprême et tout est accompli par l’autorité de ma connaissance.” Sans cette conviction, votre “je suis” ne devient qu’un espoir vide et futile. Aussi, vous devez nourrir votre conviction d’être le Soi et surtout ne pas descendre de votre trône! Quand le roi est sur son trône, son autorité souveraine s’exerce “sans effort” et naturellement. Puisque vous êtes ce roi, le Soi, vous n’êtes soumis à aucune loi. Les lois n’existent que parce qu’il est là, mais aucune ne s’applique à lui. Comment ce monde grossier et imaginaire pourrait-il lui assigner des limites?
Si vous chérissez et nourrissez cette conviction que vous êtes la Réalité, elle grandira en vous. C’est un trésor inestimable que vous offre le maître, le Soi, et si vous en prenez grand soin, vous atteindrez la libération.
»